r google-plus facebook twitter linkedin2 nujij P P M G W Monitor Nieuwsbrief pdclogo man met tas twitter boek

Déclaration conjointe à la presse suite à la 15ème session du Conseil d'Association UE - Tunisie

Met dank overgenomen van Raad van de Europese Unie (Raad), gepubliceerd op vrijdag 17 mei 2019.

La quinzième session du Conseil d’Association entre l’Union européenne et la Tunisie s’est tenue à Bruxelles le 17 mai 2019. Elle a été co-présidée par Madame Federica Mogherini, Haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et par Monsieur Khémaies Jhinaoui, Ministre des affaires étrangères de la Tunisie.

Cette session du Conseil d’Association a fait ressortir l'excellence du partenariat privilégié UE - Tunisie, fondé sur des valeurs partagées et une coopération dynamique et diversifiée. Les objectifs que nous avons convenu en mai 2018 sont toujours pertinents et nous demeurons engagés à les concrétiser avec des résultats tangibles à l'avantage de nos citoyens.

Le Partenariat pour la Jeunesse figure toujours au premier rang de nos priorités communes. Notre coopération a ouvert de nouvelles opportunités à la jeunesse tunisienne, couvrant des domaines aussi divers que l'éducation et la formation, la mobilité, l'employabilité, l'entrepreneuriat et la participation des jeunes à la vie associative et politique. A cet égard, nous signalons la coopération dans le cadre d'Erasmus +, notamment l'augmentation substantielle du nombre d'échanges, qui a plus que triplé depuis 2015, ainsi que l'opportunité offerte depuis 2018 aux jeunes tunisiens de participer à des stages au sein des entreprises européennes. Ces mesures au profit de jeunes se consolident avec la signature ce jour du programme "EU4Youth", de 60 millions d'euros en faveur de l'inclusion économique, sociale et politique de jeunes tunisiens.

Nous avons confirmé comme piliers essentiels de notre partenariat la consolidation de la démocratie, la bonne gouvernance et l'État de droit, le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, et le renforcement du rôle de la société civile. Nous avons noté l'accélération en 2018 du processus de décentralisation en Tunisie, un processus qui nécessite la finalisation d'un cadre juridique et réglementaire adéquat, des ressources financières et humaines et un accompagnement des municipalités. L'UE soutien ce processus à travers divers programmes et par une enveloppe totale de 175 million d'euros.

En vue des élections législatives et présidentielles de 2019, l'UE a bien reçu l'invitation émanant de l'Instance Supérieur Indépendante pour les Elections pour dépêcher une mission d'Observation électorale (MOE) pour les élections présidentielles et législatives. Elle a déjà décidé de renforcer davantage son appui à l'Instance Supérieur Indépendante pour les Elections notamment à travers l'approbation d'un montant additionnel de 2 millions d'euros à cette fin.

Nous avons souligné l'importance de l'appui de l'UE au développement inclusif et durable, à travers la relance de l’économie tunisienne, sa diversification et le renforcement de sa compétitivité. La poursuite des réformes économiques et structurelles substantielles reste essentielle pour pérenniser les acquis démocratiques et politiques en Tunisie. L'UE continuera à soutenir la Tunisie à cet effet. C'est dans ce contexte que s'inscrira la mission de la Commission européenne et des principales institutions financières et internationales prévue début juillet 2019 pour le suivi de la mission conjointe de haut niveau du 12 juillet 2018.

Les deux parties ont souligné l’importance des efforts mis en œuvre pour soutenir l’investissement en Tunisie en usant d’instruments innovants tel que le Plan Européen d’Investissement Extérieur.

Nos discussions ont permis de constater les progrès multiples réalisés dans la coopération sectorielle. Nous nous réjouissons particulièrement du renforcement de la coopération dans le domaine des transports, à travers l'identification d'actions conjointes pour l'échange de bonnes pratiques et d'expertise en matière de sécurité routière; le développement des systèmes de transport intelligents et de logistique en Tunisie, et la coopération avec les agences européennes spécialisées dans les transports (European Aviation Safety Agency, European Maritime Safety Agency, European Railways Agency).

Nous nous félicitions aussi de l''accord des deux parties d'entamer des négociations pour un accord sur l'extension de la couverture du Service européen de navigation par recouvrement géostationnaire - EGNOS qui traduit notre intérêt à travailler ensemble dans le domaine spatial et qui a un impact important sur l’harmonisation de la sécurité du transport aérien sur les deux rives de la Méditerranée.

Nous avons noté avec satisfaction les résultats probants de l'’association de la Tunisie au programme cadre européen Horizon 2020. Un financement UE à hauteur de 8 millions d'euros couvre notamment la participation de chercheurs, universitaires, petites et moyennes entreprises, administrations publiques et organisations non gouvernementales dans des coopérations avec des partenaires européens dans des domaines scientifiques variés. Nous avons souligné l’importance de capitaliser sur ce bilan positif pour assurer la transition vers l’association de la Tunisie au futur programme Horizon Europe (2021 - 2027). A cet effet, des évènements de vulgarisation sur la participation de la Tunisie à H2020 seront organisés à Tunis et à Bruxelles y compris la participation de la Tunisie aux journées européennes de l’innovation à Bruxelles en septembre 2019.

Nous poursuivrons notre coopération en matière de la valorisation culturelle et économique du patrimoine tunisien, ainsi que de la participation des jeunes tunisiens à la vie publique à travers la culture. L'Union européenne a annoncé sa volonté d' accompagner la Tunisie dans le développement à terme d’une stratégie nationale de diplomatie culturelle qui mettra en avant notamment le patrimoine culturel commun entre l’UE et la Tunisie. A cet effet, un deuxième atelier, appuyé par la plateforme européenne pour la diplomatie culturelle sera organisé prochainement en Tunisie.

Toujours dans le cadre de notre coopération diplomatique, nous nous sommes félicités du lancement des premières activités de l'accord administratif entre le SEAE et le Ministère des Affaires Etrangères relatif aux stages de diplomates. L'UE a aussi exprimé sa volonté d'accompagner la Tunisie dans le développement de son Académie diplomatique, dont le rayonnement régional pourra renforcer le partenariat Tunisie - UE.

Nous avons confirmé notre souhait de développer davantage les relations économiques et commerciales entre l’UE et la Tunisie, en poursuivant les négociations sur un Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA). L'ALECA aidera la Tunisie à diversifier son économie, à’ accroitre sa compétitivité et de développer ses exportations auprès de l'UE, qui est son plus grand partenaire commercial. Nous avons convenu de l'importance de maintenir notre commerce bilatéral aussi fluide que possible, exempt d'obstacles et barrières. L'Union européenne a noté l'annonce de la décision des autorités tunisiennes de lever dans les meilleurs délais les mesures commerciales mises en place en novembre 2018. La Tunisie a pris note du commentaire de la partie européenne que ces mesures ont un impact sur les produits européens.

Nous avons abordé les opportunités et défis posés par la migration, et nous nous engageons à renforcer la coopération dans ce domaine, et à avancer dans les négociations sur la facilitation des visas et l'accord sur la réadmission afin de les conclure dans les meilleurs délais. Nous continuerons activement notre travail, en coordination avec les Etats membres, afin d’assurer des synergies entre l'accord de facilitation de visa et l'ALECA.

L'UE salue les progrès réalisés par la Tunisie pour répondre aux normes internationales et européennes en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, et elle poursuivra son soutien à cet effet. Notre objectif commun est de voir la Tunisie sortir de la liste du GAFI, ainsi que de la liste de l'Union européenne, aussi vite que possible.

Nous avons souligné l’impératif d’améliorer la visibilité du partenariat UE -Tunisie auprès de nos opinions publiques respectives à travers des possibles initiatives telles que l’organisation annuelle d'une journée dédiée au Partenariat UE - Tunisie. Ces initiatives mettront notamment en relief l'impact positif de la coopération sur les citoyens tunisiens.

Nous avons réitéré notre volonté de continuer et de creuser notre réflexion commune sur l’avenir des relations UE-Tunisie post 2020, afin d’explorer les voies d’approfondissement de notre partenariat et de traduire la singularité des liens qui nous unissent.

Nous avons aussi souligné l’importance que nous accordons à la dimension parlementaire de notre partenariat privilégié.

Conscients des défis sécuritaires communs qui nécessitent des actions concertées dans le respect des valeurs de démocratie et des droits de l'Homme, nous attachons une importance particulière à notre coopération dans le domaine de la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

Nous avons échangé nos points de vue sur les questions régionales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye, en Syrie, au Moyen-Orient ainsi que la situation au Sahel. Nous avons par ailleurs réfléchi ensemble sur les perspectives de renforcement de la coopération régionale et sous-régionale.

Visit the meeting page


Terug naar boven